Campus numérique Francophone de Tripoli
Donnons toutes ses chances à l’excellence

 

Accueil du site » Actualités » Actualités du CNF

>>Formation inédite sur la mise en place de centres d’alerte et de réaction aux attaques informatiques

17 juillet 2014

En partenariat avec le Centre de Recherche et d’Études Stratégiques de l’Armée Libanaise, l’AUF a lancé une nouvelle formation sur la gestion et la mise en place des centres d’alerte et de réaction aux attaques informatiques (CSIRT : « Computer Security Incident Response Team ») animée par Jacques Houngbo, instructeur auprès d’Africa-CSIRT. Des officiers de l’Armée libanaises et des Forces de sécurité intérieure, ainsi que des spécialistes de la sécurité informatique des universités libanaises, ont participé à cette formation de 6 jours qui s’est tenue au centre de Recherche et d’Études Stratégiques début juillet (7-12 juillet).

Les TIC sont des outils essentiels à l’amélioration des moyens de communication et des prestations de services. Mais de par leur conception, elles facilitent des usages mal intentionnés qui peuvent avoir des conséquences néfastes sur l’activité économiques et sur la vie des individus.

Partant de ce constat et de l’évolution rapide des menaces sur les systèmes d’information et la complexité de leur prise en charge, cette formation avait pour objectif de contribuer à la conception et à la mise en œuvre d’une CSIRT tout en abordant les questions d’identification, d’analyse, de priorisation et de gestion des incidents pouvant menacer la sécurité informatique, ainsi que l’aspect juridique et légal de cette mise en œuvre.


Signalons également que l’Association Internationale de Lutte contre la Cybercriminalité (AILCC) a organisé le 19 juillet à Port Saïd en Égypte, en collaboration avec l’AUF et l’Institut français d’Égypte, un séminaire sur le thème : « Cybercriminalité et confiance numérique : défis juridiques et économiques ».

Ces deux actions s’inscrivent dans le cadre de la politique générale de l’AUF qui vise à renforcer les compétences en matière de TIC dans les pays en voie de développement via des formations et séminaires pointus et à appuyer toute action de partenariat entre les organismes gouvernementaux et les universités comme le développement d’un centre de cyber-sécurité national.