Cours d'initiation à la didactique du Français Langue Etrangère en contexte syrien

   

Les objectifs de l’enseignant dans sa classe:

Les objectifs se différencient des besoins qui sont plus du côté des apprenants. Il est assez difficile de définir les objectifs d’un cours mais c’est très nécessaire pour les raisons suivantes :

  • Les objectifs facilitent l’évaluation car s’ils ont été atteints cela prouve l’efficacité de l’enseignement. Ils permettent l’évaluation de l’apprenant et de la méthode et méthodologie utilisées.
  • Ils permettent de construire de meilleures actions d’apprentissage adaptées aux besoins et de mieux choisir ce qui peut permettre aux apprenants d’atteindre les objectifs visés.

Il faut faire la différence entre les objectifs généraux de toutes les formations en FLE et les objectifs spéciaux de chaque cours qui dépendent du niveau des apprenants et du niveau qu’ils veulent atteindre.

Les objectifs généraux que chaque enseignant de FLE doit avoir :

  • développer les savoirs, savoir-faire et savoir-être des apprenants,
  • les inciter à mobiliser leurs connaissances, un certain savoir passif, pour le mettre au service de l’analyse et de la réflexion en français. Analyse et réflexion orientées vers la Francophonie et leur pays d’origine,
  • remédier à certains manques et besoins identifiés,
  • inscrire le FLE dans un cadre actuel et vivant,
  • valoriser les différents types de supports (articles de presse, documents audiovisuels, essais, interviews écrites et orales, tableaux, statistiques, chansons, publicités, caricatures, romans, poésies, jeux...) comme autant de medias de la langue et de la culture francophones,
  • développer le goût de la langue et de la culture orale et écrite,
  • valoriser les apprenants en reconnaissant la spécificité de leur statut (contexte socio-culturel, générationnel, bilinguisme...) à travers un outil qui leur sera spécifiquement destiné.

Par rapport à lui-même, l’objectif de l’enseignant sera de se doter d’un outil de travail correspondant au mieux à ses prérogatives et au contexte socio-culturel avec lequel il doit composer, d’offrir des documents qui ne soient pas uniquement source d’apprentissages pour les élèves mais aussi porteurs d’enseignements pour l’enseignant lui-même (autoformation par le biais de la création).