Cours d'initiation à la didactique du Français Langue Etrangère en contexte syrien

   

 

1/ Les étapes de la conceptualisation grammaticale ou la grammaire par la démarche active de découverte .

Il est important que la question à l'étude soit d'abord observée en contexte, c'est-à-dire dans des corpus communicatif. Le corpus peut être préparé par l'enseignante ou l'enseignant, ou par la classe, en fonction de la complexité du problème à résoudre et des capacités des apprenants . Les élèves en constateront ainsi l'importance sur le plan communicationnel et en verront le fonction­nement général.

Au sein de ce corpus, nous devons introduire un certain nombre d’occurrences du point grammatical sur lequel porte la séquence de conceptualisation (pas moins de 6 ou 7 occurrences).

    • 1.1. Première étape: l'observation du phénomène

L'enseignante ou l'enseignant de FLE propose aux élèves regroupés en petites équipes de travail d’observer le corpus . Cette activité se fait en français ou bien dans la langue source, en l’occurrence l’arabe.

    • 1.2. Deuxième étape: la manipulation des énoncés et la formu­lation d'hypothèses

Pour comprendre le fonctionnement d'un mécanisme de la langue, il faut plus qu'observer des faits de langue, il faut les manipuler. On doit permettre à l’apprenant de for­muler des hypothèses descriptives ou explicatives sur le fonctionnement du phénomène, par exemple, sur la raison de l’utilisation de tel ou de tel adjectif démonstratif devant tel ou tel nom commun.

    • 1.3. Troisième étape: la vérification des hypothèses

Les hypothèses élaborées par les apprenants vont vérifiées, confirmées ou infirmées à l’aide du professeur, qui va continuer à guider les apprenants vers une forme de loi, de règle qui peut encore évoluer au fil de la découverte de la langue .